Barrage d'Emosson-Col de la Terrasse-Traces de dinosaures

  • Département : Suisse
  • Secteur : secteur du Mont-Blanc
  • Massif : secteur du Mont-Blanc
  • Saison : *,p,e,h,a

# Niveau : Difficile # Durée : environ 8 h. aller-retour # Dénivelé total : 688 m. # Altitude de départ : 1960 m. # Altitude maxi : 2648 m. # Comment y arriver ? A Chamonix, prendre la direction d'Argentière-Martigny jusqu'au Col des Montets. Puis descendre sur la frontière Suisse. La première route à gauche après la frontière permet de prendre le funiculaire jusqu'au barrage d'Emosson. La deuxième route à gauche est celle qui permet d'y accéder en voiture. Il faut environ une demi-heure de route de montagne, bien entretenue et carrossable. On se gare au parking du col de la Gueulaz. Carte : I.G.N. 25 Chamonix Mont-Blanc 3630 ouest 1. Passer d'abord sur le barrage, et admirer les aiguilles de Chamonix depuis la table d'orientation. 2. Prendre le premier sentier à gauche indiquant "Vallorcine-Chalets de la Loriaz 1h. 20". Il se reconnaît facilement par ses quelques marches en bois. 3. Une toute petite difficulté pour commencer. Il faut éviter de tirer trop à droite, les chalets de la Loriaz se trouvant sur notre gauche. Il faut repérer le sentier mal tracé dans les rhodos. Avec un petit peu d'attention, on le voit. 4. Pendant une demi-heure, on va crapahuter dans les rochers et les grosses pierres. C'est juste un peu délicat. Puis on va continuer à flanc de coteau au-dessus de Barberine, le Chatelard (admirer le pare-avalanche qui protège l'église). On voit aussi le bassin des Esserts qui alimente vraisemblablement la centrale de Chatelard-Vallorcine. 5. En 1 heure 30 on atteint les chalets de la Loriaz, anciens chalets d'alpage reconvertis en refuge (2020 m.). 6. Bon, on commence les choses sérieuses, la montée au col de la Terrasse : une montée...qui monte ! 7. Quand on tourne le dos aux chalets, le sentier se trouve à notre droite, indiqué par une flèche. Il va nous élever en une bonne demi-heure à l'altitude de 2325 m. où l'on va pouvoir souffler un peu. il y a là un replat salutaire, souvent envahi par un névé tardif, mais plat, sans difficulté. 8. Le col de la Terrasse c'est ce petit passage quand on lève la tête vers notre droite. 9. C'est la partie la plus difficile de la journée. Il faut grimper dans le pierrier, très raide et très aérien dans sa partie terminale. Il est balisé en ronds rouges, mais il faut être vigilant pour les repérer. Un effort de 3/4 d'heure. 10. C'est dur, mais quelle récompense quand on emmerge de ce col. Derrière nous les aiguilles de Chamonix, proches à les toucher, et devant nous tout un tas de petits trous d'eau dans un décor minéral, presque lunaire. Que j'aime ce paysage ! 11. Assez rêvé. Il faut rejoindre le plus grand des lac, sur notre gauche (lac Vert). Il y a des balises rouges quand la neige ne les recouvre pas. Le contourner par la droite ou par la gauche selon son humeur. Il y a même des truites et de la glace dans ce lac. 12. Eviter de se rendre sur le névé encore plus à gauche, même si l'on voit des traces dessus, mais se trouver un chemin dans le pierrier, juste en dessous. Très vite on va voir le lac du vieil Emosson, et la procession qui se rend chaque jour sur les traces des dinosaures. La descente est, elle aussi, assez raide. PRUDENCE! 13. Si on est intéressé, on peut s'arrêter pour regarder ces traces de pattes qui nous attendent depuis quelques millions d'années. 14. Bon, on repart. Prendre le sentier complètement à gauche de cette "paroi à dinos" que l'on voit, bien tracé dans la prairie. Arrivé sur la crête, continuer jusqu'au bout. 15. Pour descendre la gorge de la Veudalle, il n'y a pas moyen de se tromper, le sentier va suivre le vallon creusé par le torrent. On va admirer de nouveau un paysage sauvage, mais avec un flore très variée. 16. On retrouve la route et la civilisation 2 heures après avoir quitté les dinosaures. Il faut encore 1/4 d'heure pour rejoindre la voiture. 17. P. S. Ce serait dommage de repartir sans avoir été admirer la petite chapelle, très champêtre avec ses vitraux de fleurs. Une merveille.