Lac d'Armancette

  • Département : Haute Savoie
  • Secteur : secteur du Mont-Blanc
  • Massif : secteur du Mont-Blanc
  • Saison : *,p,e,h,a

· Niveau : Facile · Durée : environ 3 heures aller-retour · Dénivelé total : 679 m · Altitude de départ : 1161m · Altitude maxi : 1673 m · Comment y arriver ? 1. Direction Sallanches, puis le Fayet et Les Contamines-Montjoie 2. Traverser le village en direction de N.D. de la Gorge 3. Juste avant le panneau de sortie des Contamines, à gauche, on s'arrête dans le parking de "Tré-la-Tête". Carte : TOP 50 3531 est st Gervais-les-BainS Le départ est très bien indiqué au parking qui se trouve 200 m plus haut (on peut s'y arrêter en voiture, mais la place est restreinte et le chemin malaisé). A la première bifurcation, on trouve un panneau numéro 115 (ils seront tous numérotés tout le long du sentier), prendre à gauche, direction Armancette. Le sentier s'élève dans la forêt. Au panneau 114, on laisse à droite direction "les Plans" La montée se fait un peu raide, en lacets, jusqu'au panneau n° 48 "Les Feugiers 1560 m". Sur cette portion de forêt, on va voir un ratelier qui a été installé par l'O.N.F., sans doute pour nourrir les ruminants sauvages durant l'hiver. 100 m plus haut, "n°47 Les Feugiers 1570 m." On laisse à droite le Chemin Bernard qui mène au refuge de Tré-la-Tête, et on continue tout droit. Le sentier est toujours dans la forêt de sapins et d'épicéas. La marche sur le tapis d'aiguilles est bien agréable. Quand on traverse les petits ruisseaux qui descendent des glaciers, on est presque arrivés. Le dernier panneau indique de nouveau le Chemin Bernard. On grimpe devant nous jusqu'au lac qui n'est plus qu'à quelques mètres. La descente peut se fait en une heure par le même chemin, pour retrouver la voiture. MAIS...si jouer les prolongations ne vous fait pas peur, on peut choisir de redescendre par le chemin Bernard. Voici les explications. Ce n'est pas difficile, bien indiqué, très joli, agréable (je suis en panne d'adjectifs). Après une courte pause au bord du lac, on descend de quelques mètres, et on trouve le panneau indiquant "Chemin Bernard" (quelqu'un sait-il qui est ce Claudius Bernard ?) Merci Au départ, il y a une pente qui monte. Elle est bien régulière, donc facile. En début de saison, jusque vers la fin du mois de juin, il y a un névé à traverser. Oh ! pas violente la traversée, mais il faut faire attention avec des enfants. Après cette traversée, ça roule tout seul, le sentier est à flanc de coteau, et en balcon au-dessus des Contamines. Panorama assuré. Toutes les bifurcations sont bien balisées, il suffit de suivre "Le Cugnon". Au bout de deux petites heures, on atteint une pente qui descend, et c'est bientôt la fin de la randonnée.