Le Buet en traversée

  • Département : Haute Savoie
  • Secteur : secteur du Mont-Blanc
  • Massif : secteur du Mont-Blanc
  • Saison : *,p,e,h,a

- Niveau : Difficile + - Durée : Sur deux jours avec nuit en refuge 3h30 pour le refuge de Grenairon 4 heures pour le sommet du Buet 3 heures pour le retour à Vallorcine ATTENTION : PREVOIR UNE VOITURE AU VILLAGE DU BUET POUR LE RETOUR. - Dénivelé : 1125m. le premier jour 1100m. de montée et 1700m. de descente le deuxième jour - Altitude de départ : 850m. - Altitude maxi : 3100m. - Comment y arriver ? Par la D 907 on rejoint tout d'abord Samoëns. Prendre la direction de Sixt-Fer à Cheval. Dans le village, à droite, traverser le Giffre en direction de la magnifique cascade du Rouget. A la bifurcation avec la cascade, prendre à gauche direction Salvagny (3 km de Sixt). Carte : IGN 3630 ouest -PREMIER JOUR Depuis le parking de Salvigny, traverser le Nant Sec et suivre une route d'abord carrossable et qui va se transformer en chemin forestier ou de 4x4. Le sentier est large, bien balisé avec des panneaux indiquant le refuge de Grenairon, aux bifurcations. Il n'empêche que sa pente nous permet d'atteindre rapidement de l'altitude. Le refuge, qui se trouve à 1974m. d'altitude, ne se découvre qu'au dernier moment. Il est très confortable, les gardiens charmants, et on peut même prendre une douche (eau chaude solaire). Le soir venu, on pourra admirer le coucher du soleil derrière le Môle et le pic de Marcelly en se rendant un petit peu au-dessus du refuge. En face du refuge on voit la chaîne des Fiz devant le Mont-Blanc. - DEUXIEME JOUR Si on a de la chance, on assistera au lever du soleil derrière le Mont-Blanc. Derrière le refuge, suivre les balises qui se présentent sous forme de ronds rouges. Le sentier, raide, nous monte le long des Frêtes du Grenier jusqu'à la Cathédrale (2530m.). Ce passage nous permet d'admirer le Buet, la Montagne d'Anterne, la Pointe de Sales et la chaîne des Fiz, le Môle et le Pic de Marcelly avec Samoëns et Taninges au centre. Et le Mont-Blanc bien sûr, à droite. Il y a des bouquetins qui se tiennent dans ce secteur. On va maintenant rencontrer des passages un peu plus délicats faits de lapiaz et balisés de cairns (tas de pierres empillées qui marquent le sentier). 2h à 2h30 après notre départ du refuge, on arrive au Plan du Buet avec son petit lac qui, malheureusement se remplit petit à petit des pierres qui descendent du Buet. Et ce Buet, justement, on le voit à environ 500m au-dessus de nous. Encore un bel effort pour gravir un pierrier noir, raide pour arriver à un petit col d'où la vue est...vertigineuse sur le glacier de Trè les Eaux et son vallon. En face, les aiguilles du Tour et du Chardonnet. Mais que c'est beau ! Puis le sentier nous amène enfin au sommet du Buet par une arête aerienne, mais équipée par endroit de cables. La vue est à 360° tout d'abord sur le Mont-Blanc, le Col de la Terrasse avec son petit lac, Le Cervin etc... - LA DESCENTE Pour rejoindre Vallorcine, descendre sur la droite par rapport à notre arrivée, vers un relais radio. De ce côté aussi le sentier est balisé en rouge. La descente, le long de l'arête de Mortine, est d'abord très raide dans un sentier de gravier, jusqu'à un col, puis la pente est moins raide, mais souvent enneigée jusque tard dans la saison. De nouveau on rencontre un pierrier avec de gros rochers. Mais avec un peu d'attention on repère les balises rouges et les cairn qui nous emmèneront jusqu'au refuge de la Pierre à Bérard dont on voit bientôt le toit. A partir de là, on va suivre le vallon de la Berard jusqu'à la gare SNCF du Buet.