Gâteau de Savoie

 

Dessert de fête pour les savoyards, le Biscuit ou Gâteau de Savoie est une pâtisserie légère et savoureuse dont la recette remonte au XIVe siècle.

C’est l’un des premiers gâteaux savoyards au sens moderne du terme. Son origine est incertaine, mais quelques légendes en parlent.

La première dit qu'au XIVe siècle, Amédée VI, comte de Savoie, aurait fait servir un gâteau de Savoie représentant le château de Chambéry en miniature à l'empereur Charles IV. Il aurait alors demandé à son pâtissier Pierre de Yenne de confectionner un gâteau « léger comme une plume ».

La seconde légende le situe un siècle plus tard : Amédée VIII, duc de Savoie, en aurait fait servir un à l'empereur Sigismond. Or, à cette époque, les pâtissiers ne réalisaient pas d’entremets mangeables. Il s'agissait plutôt de constructions décoratives en bois ou en sable, mais rien à base d'œufs ni de farine.

L'origine de ce savoureux gâteau se situerait de l'autre côté des Alpes, en Italie du Nord. Le premier à évoquer le Gâteau de Savoie serait Nicolas de Bonnefons, valet de chambre de Louis XIV. Dans l’un de ses ouvrages, il parle d’un « gâteau de Savoie identique à celui de Milan ».

Quelle que soit l’origine exacte du Gâteau de Savoie, la ville de Yenne, près du lac du Bourget, est considérée comme le berceau de la recette. Elle est particulièrement réputée pour la qualité de sa fabrication : un tour de main ancestral et une cuisson parfaite.

Pour la petite histoire, sachez que le Gâteau de Savoie est si léger qu’il est appelé Sponge cake (gâteau éponge) dans les pays anglophones.