Saint-Genix

 

Brioche garnie de pralines rouges, le Saint-Genix est une spécialité gastronomique de la petite ville de Saint-Genix-sur-Guiers.

L'origine de cette pâtisserie serait liée à la légende de sainte Agathe de Catane, vierge et martyre sicilienne du IIIe siècle. Il se raconte qu’Agathe, une belle jeune chrétienne se refusait au proconsul romain. Celui-ci voulut lui faire abjurer sa foi sous la torture. Agathe eut les seins arrachés mais ils repoussèrent miraculeusement le lendemain. Lorsqu’elle monta sur le bûcher, la terre trembla tuant ses bourreaux.

La Savoie s'appropria la légende après le rattachement de la Sicile au Duché en 1713 et les femmes prirent l'habitude de confectionner un gâteau en forme de sein le 5 février, jour anniversaire de la sainte.

Depuis 1880, le gâteau de Saint-Genix est fabriqué selon une recette transmise de père en fils. Il s’agit d’une brioche ronde fourrée aux pralines rouges représentant, selon la légende, le sein de sainte Agathe. Parfumé à l’eau de fleur d’oranger, le Saint-Genix est particulièrement savoureux en raison des pralines qui fondent en cuisant. Sans oublier les cristaux de sucre sur le dessus du gâteau et les amandes qui donnent du croquant à l’ensemble.

Le Saint-Genix authentique est reconnaissable au papier sulfurisé qui l’enveloppe, rouge et blanc, aux couleurs de la croix de Savoie. L'un de ses plus fervents défenseurs, le célèbre chef étoilé Fernand Point, s'arrêtait à chacun de ses passages en Savoie à Saint-Genix-sur-Guiers pour s’en procurer.