Tomme de Savoie

 

Fromage le plus ancien du Duché de Savoie, la Tomme de Savoie est fabriquée à partir de lait cru entier ou partiellement écrémé.

Pour subvenir aux besoins des familles, les paysans savoyards produisaient leur propre tomme, fabriquée à partir de lait écrémé (la crème étant mise de côté pour la fabrication du beurre). C’est à partir du XVIIe siècle seulement que le taux de matière grasse augmente, donnant plus de goût au fromage. C’est ainsi que nous trouvons aujourd’hui des tommes à 20 %, 30 % et 40 %.

La Tomme de Savoie est un fromage à pâte pressée non cuite, fabriqué à partir de lait cru entier provenant de vaches de race Montbéliarde, Tarine ou Abondance ayant bénéficié d’une alimentation traditionnelle. Sa croûte est grise et régulière. Elle est produite et affinée dans les deux Savoie, ainsi que dans quelques communes de l’Ain. Elle est facilement reconnaissable grâce au marquage « Savoie » présent sur son pourtour.

Des plaines aux alpages d’altitude, la diversité de la flore de Savoie et de Haute-Savoie donne au lait des qualités aromatiques incomparables, qui influent directement sur la saveur de la Tomme de Savoie.

Déjà protégée par un label régional (qui n’existe plus aujourd’hui) en 1978, la Tomme de Savoie bénéficie d’une IGP (Indication géographique Protégée) depuis 1996.

Elle s’accorde bien avec les vins de Montmeillan, Seyssel, Juliénas, Morgon, Hermitage et Moulin à Vent. Sans oublier les vins astringents et corsés des Côtes du Rhône, Gamay, de Chautagne.