Truffe dans l’Ain

 

Avec ses collines calcaires bien ensoleillées, l’Ain possède un terroir particulièrement favorable au développement de la truffe.

Il y a plus d’un siècle, il existait dans l’Ain une véritable tradition de la trufficulture. En 1868, il se récoltait plus de 7 tonnes de truffes en milieu naturel. A l’époque, des marchés aux truffes se tenaient à Bellegarde, à Belley, Nantua et Bourg-en-Bresse.

La truffe est un champignon souterrain qui a besoin pour se développer de saisons marquées et d’un sol calcaire et drainant. Quatre espèces sont naturellement implantées dans le bas Bugey, dans le Pays de Gex et le Revermont. Certains spécialistes la récoltent encore d’octobre à mars, avec l’aide d’un chien. Depuis 2010, le syndicat des trufficulteurs du Bugey relance cette tradition en organisant, pour les particuliers, un marché de truffes fraîches issues de jeunes plantations.