Vins de la région Rhône-Alpes

Avec à leurs actifs plusieurs AOC et grands crus, les vins de la région Rhône-Alpes bénéficient d’une renommée internationale.

Partageant une réelle identité de terroir et un savoir-faire ancestral, les vignerons de la région Rhône-Alpes peuvent s’enorgueillir d’être à l’origine de l’une des plus belles cartes des vins de France.

 

Vins de l’Ain

Avec une production annuelle de 22 000 hectolitres de vin, le vignoble du Bugey propose 50% de vins tranquilles et 50% de vins effervescents, qui ont obtenu l’AOVDQS (Appellation d’Origine Vins Délimités de Qualité Supérieure) en 1958.

En ce qui concerne les rouges, les Gamay, Pinot, Poulsard et Mondeuse se partagent l’encépagement.

En blancs, le Chardonnay, l’Altesse, l’Aligoté, la Jacquère, la Molette et la Mondeuse blanche donnent des vins secs et frais.

L’appellation « Vin du Bugey », nom de cru, ne s’applique qu’aux territoires délimités de Cerdon, Montagnieu, Manicle, Virieu-le-Grand et Manchuraz.

L’AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) Roussette, nom de cru, s’applique à des vins d’Altesse et de Chardonnay provenant d’aires délimitées d’Anglefort, Arbignieu, Chanay, Lagnieu, Virieu-le-Grand et Montagnieu. C’est un vin légèrement moelleux et riche en arômes.



Voir la fiche produit

Vins de l’Isère

En Isère, la viticulture est une tradition remontant vraisemblablement à l’époque romaine. Le vignoble s’épanouit entre collines et vallées aux alentours de Grenoble et en direction de Chambéry, sur deux secteurs principaux : le Grésivaudan et les collines du Voironnais. Situés à flancs de massifs, les coteaux bénéficient de conditions optimales pour développer un juste équilibre et une belle diversité.

La production viticole dans l’Y Grenoblois représente près de 181 hectares, pour 80 exploitants.

En 2000, 2 010 hectolitres ont été labellisés vins de Pays des Coteaux du Grésivaudan sur 42,33 hectares (1 039 hectolitres en vins rouges, 711 en blancs et 200 en rosés).

Les cépages des vins de l’Isère :

L’Etraire de la Dhuy : cépage rouge purement dauphinois originaire de Saint-Ismier. Dégusté jeune, son vin est corsé et tannique. Vieilli, il est de bonne garde.

La Verdesse : fait la renommée de la viticulture locale. Donne des vins généreux et vifs, marqués par des odeurs végétales et florales. Vin à consommer dans les premières années.

Le Persan : recommandé en Isère et en Savoie. Donne un vin typé et apte au vieillissement. Accompagne merveilleusement les viandes rouges et gibiers.

Le Gamay : cépage rouge à grains noirs bien pruinés, à chair juteuse, de saveur simple, fraîche et sucrée. Produit un vin de pays unique : rouge léger, fruité et frais.

Le Pinot : cépage rouge vigoureux, aux grappes nombreuses, aux petits grains ronds, d'un beau noir, à jus abondant et sucré. Jeune, il exhale un parfum de fruits rouges.

Le Chardonnay : cépage rouge vigoureux et précoce, sa grappe est petite, composée de grains sphériques, jaunes dorés. Donne naissance à un vin de grande finesse, offrant le corps et la vivacité de sa jeunesse.

La Jacquère : cépage blanc local produisant un vin sec, bouqueté, frais et léger, de type perlant. Discrètement fruité au goût de pierre à fusil.



Voir la fiche produit

Vins de Savoie

Actuellement, le vignoble dit "de Savoie" occupe 2 200 ha dont 1 430 bénéficient d'une appellation contrôlée. Si ce territoire apparaît petit en superficie, il est grand par sa qualité et sa diversité car il ne compte pas moins de 23 cépages différents. Tranquille ou mousseux, le blanc remplit deux bouteilles sur trois et la Savoie produit 70 000 hl. Depuis 1991, les vins de la région sont mis en valeur par la bouteille Savoyarde qui arbore sur le côté la Croix de Savoie.

Les vignerons savoyards sont répartis dans quatre départements de la région Rhône-Alpes (Savoie, Haute-Savoie, Isère et Ain) au sein de 3 grandes zones : entre Léman et Arves ; entre Chautagne et Jongieux ; entre la cluse de Chambéry et la Combe de Savoie.

Le vignoble savoyard en Haute-Savoie (170 ha)

Rive sud du Léman : Ripaille, Crépy, Marignan et Marin

Côte d'Arve : Ayze

Vallées des Usses : Frangy

Bord du Rhône : vignoble de Seyssel partagé avec l'Ain pour 90 ha

Le vignoble savoyard en Savoie (1550 ha)

Premières côtes de la rive gauche du Rhône : Chautagne

Versant occidental de la montagne du Chat : Marestel, Monthoux, Jongieux

Val du Bourget et la Cluse de Chambéry : Monterminod, St Jeoire, Chignin, Bergeron, Apremont et Abîmes qui débordent sur l'Isère pour 130 ha

Rive droite de la Combe de Savoie : Montmélian, Arbin, Cruet et Saint Jean de la Porte

Les cépages du vignoble savoyard

Pour faire les blancs, les Pays de Savoie emploient 7 cépages principaux :

  • La Jacquère : variété la plus répandue (70% de l'encépagement blanc), elle engendre des vins secs, parfois pétillants, à consommer jeunes : Apremont, Abymes, Chignin, Cruet, Montmélian, et Saint-Jeoire-Prieuré.
  • L'altesse (ou Roussette) : typiquement savoyard, riche et aromatique, il donne des vins tendres.
  • Le Chasselas, cépage des rives du Léman, donne des vins moins secs que ceux issus de la Jacquère : Marin, Ripaille et Marignan. Utilisé seul pour le Crépy et le Seyssel tranquille, en association avec Molette et Altesse dans les mousseux de Seyssel.
  • Le Gringet (ou Savagnin) sert de base à l'Ayze, seul Cru mousseux de Savoie. On le rencontre dans la seule vallée de l'Arve, aux alentours de Bonneville.
  • La Roussanne (ou Bergeron)
  • La Molette, cultivée dans l'Ain et en Haute-Savoie
  • Et un peu de Chardonnay.

Pour les rouges, les trois principaux cépages sont les suivants :

  • Le Gamay : constitue à lui seul les 3/4 de l'encépagement rouge. Ses vins sont à consommer très jeunes, comme le Chautagne.
  • La Mondeuse : donne des vins colorés, tanniques, fruités, qui voyagent mal. Meilleurs rouges de Savoie. Les crus Arbin, Chignin, Jongieux, et Saint Jean de la Porte peuvent être conservés quelque temps.
  • Le Pinot Noir, qui exige des situations favorables, est d'implantation récente.

Les 4 Appellations d’Origine Contrôlée

Les terroirs des Appellations d’Origine Contrôlée se situent principalement sur le département de la Savoie (1 100 ha), de la Haute-Savoie (160 ha), et sur deux communes de l'Isère (90 ha) et de l'Ain (80 ha). Les AOC sont les suivantes :

  • Vins de Savoie AOC : Abymes, Apremont, Arbin, Ayze, Bergeron, Chautagne, Chignin, Cruet, Jongieux, Marignan, Marin, Montmélian, Ripaille, St Jean de la Porte, St Jeoire Prieuré, Pétillant de Savoie.
  • Roussette de Savoie AOC : Frangy, Marestel, Monterminod, Monthoud.
  • Crépy AOC
  • Seyssel AOC


Voir la fiche produit

Vins du Jura

Il s'épanouit sur des terrains calcaires ou marneux du secondaire, principalement sur les coteaux bordant la plaine de Bresse.

Aujourd’hui, la superficie cultivée ne compte plus que 2 100 ha, produisant en moyenne 60 000 hectolitres de vins blancs, rouges, rosés, jaunes et mousseux. C'est l’un des seuls vignobles au monde capable d'une telle diversité.

Les cépages du vignoble du Jura

Les cépages rouges comprennent le Trousseau, le Poulsard et le Pinot Noir.

Parmi les cépages blancs figurent le Chardonnay (aussi appelé Gamay Blanc ou Melon d’Arbois), le Savagnin et le Pinot Blanc.

Le Vin Jaune

Exclusivité du Jura, le Vin Jaune est considéré comme l’un des meilleurs vins blancs de la planète. La mention "Vin Jaune" est protégée et ne peut être appliquée qu'à ce type de vin, dans les AOC Château-Chalon, L'Etoile, Arbois, et Côtes du Jura. Ce nectar présente une robe or et ambre, et un bouquet curieux, qui doit au Savagnin sa saveur capiteuse et puissante évoquant la noix verte.

Le Vin de Paille

Comme le Barsac et le Monbazillac, le Vin de Paille est passerillé, apanage désormais exclusif du Jura. Assemblage de Savagnin, Chardonnay et Poulsard qu’on laisse se déshydrater sur un lit de paille, il se transforme après pressurage en un nectar liquoreux, suave, très parfumé, au bouquet pénétrant. Il possède une durée de garde pouvant égaler plusieurs décennies. Légèrement chambré, il peut accompagner tout un repas.

Les Crus du Jura

AOC Château-Chalon : 80 ha délimités (55 ha plantés), 1.700 hl de vin jaune exclusivement. Le rendement de base est limité à 30 hl/ha.

AOC L'Etoile : 70 ha plantés (pour 95 délimités) donnent 4.000 hl de blanc, jaune, et mousseux. Ni rouge, ni rosé.

AOC Arbois : 800 ha de tous les types de vins : rouge, rosé, blanc, mousseux, vin jaune, vin de paille.

AOC Côtes du Jura : 630 ha exploités de tout type de vin (35.000 hl).

AOC Crémant du Jura : produit dans 90 % des exploitations, ce vin effervescent est composé de Chardonnay à 50 %. Le crémant du Jura rosé est issu à 50% de Poulsard et de Pinot Noir.

AOC Macvin : ce vin de liqueur issu de cépages rouges (Poulsard, Trousseau, Pinot Noir) et blancs (Chardonnay et Savagnin).



Voir la fiche produit