Vins de l’Isère

 

Les vins de l’Isère proposent aux amateurs bon nombre d’appellations reconnues par les plus grands sommeliers.

En Isère, la viticulture est une tradition remontant vraisemblablement à l’époque romaine. Le vignoble s’épanouit entre collines et vallées aux alentours de Grenoble et en direction de Chambéry, sur deux secteurs principaux : le Grésivaudan et les collines du Voironnais. Situés à flancs de massifs, les coteaux bénéficient de conditions optimales pour développer un juste équilibre et une belle diversité.

La production viticole dans l’Y Grenoblois représente près de 181 hectares, pour 80 exploitants.

En 2000, 2 010 hectolitres ont été labellisés vins de Pays des Coteaux du Grésivaudan sur 42,33 hectares (1 039 hectolitres en vins rouges, 711 en blancs et 200 en rosés).

Les cépages des vins de l’Isère :

L’Etraire de la Dhuy : cépage rouge purement dauphinois originaire de Saint-Ismier. Dégusté jeune, son vin est corsé et tannique. Vieilli, il est de bonne garde.

La Verdesse : fait la renommée de la viticulture locale. Donne des vins généreux et vifs, marqués par des odeurs végétales et florales. Vin à consommer dans les premières années.

Le Persan : recommandé en Isère et en Savoie. Donne un vin typé et apte au vieillissement. Accompagne merveilleusement les viandes rouges et gibiers.

Le Gamay : cépage rouge à grains noirs bien pruinés, à chair juteuse, de saveur simple, fraîche et sucrée. Produit un vin de pays unique : rouge léger, fruité et frais.

Le Pinot : cépage rouge vigoureux, aux grappes nombreuses, aux petits grains ronds, d'un beau noir, à jus abondant et sucré. Jeune, il exhale un parfum de fruits rouges.

Le Chardonnay : cépage rouge vigoureux et précoce, sa grappe est petite, composée de grains sphériques, jaunes dorés. Donne naissance à un vin de grande finesse, offrant le corps et la vivacité de sa jeunesse.

La Jacquère : cépage blanc local produisant un vin sec, bouqueté, frais et léger, de type perlant. Discrètement fruité au goût de pierre à fusil.