Vins de Savoie

 

Les vins de Savoie, cultivés depuis la plus haute antiquité, sont la preuve que les régions et les climats de montagne conviennent à la viticulture.

Actuellement, le vignoble dit "de Savoie" occupe 2 200 ha dont 1 430 bénéficient d'une appellation contrôlée. Si ce territoire apparaît petit en superficie, il est grand par sa qualité et sa diversité car il ne compte pas moins de 23 cépages différents. Tranquille ou mousseux, le blanc remplit deux bouteilles sur trois et la Savoie produit 70 000 hl. Depuis 1991, les vins de la région sont mis en valeur par la bouteille Savoyarde qui arbore sur le côté la Croix de Savoie.

Les vignerons savoyards sont répartis dans quatre départements de la région Rhône-Alpes (Savoie, Haute-Savoie, Isère et Ain) au sein de 3 grandes zones : entre Léman et Arves ; entre Chautagne et Jongieux ; entre la cluse de Chambéry et la Combe de Savoie.

Le vignoble savoyard en Haute-Savoie (170 ha)

Rive sud du Léman : Ripaille, Crépy, Marignan et Marin

Côte d'Arve : Ayze

Vallées des Usses : Frangy

Bord du Rhône : vignoble de Seyssel partagé avec l'Ain pour 90 ha

Le vignoble savoyard en Savoie (1550 ha)

Premières côtes de la rive gauche du Rhône : Chautagne

Versant occidental de la montagne du Chat : Marestel, Monthoux, Jongieux

Val du Bourget et la Cluse de Chambéry : Monterminod, St Jeoire, Chignin, Bergeron, Apremont et Abîmes qui débordent sur l'Isère pour 130 ha

Rive droite de la Combe de Savoie : Montmélian, Arbin, Cruet et Saint Jean de la Porte

Les cépages du vignoble savoyard

Pour faire les blancs, les Pays de Savoie emploient 7 cépages principaux :

  • La Jacquère : variété la plus répandue (70% de l'encépagement blanc), elle engendre des vins secs, parfois pétillants, à consommer jeunes : Apremont, Abymes, Chignin, Cruet, Montmélian, et Saint-Jeoire-Prieuré.
  • L'altesse (ou Roussette) : typiquement savoyard, riche et aromatique, il donne des vins tendres.
  • Le Chasselas, cépage des rives du Léman, donne des vins moins secs que ceux issus de la Jacquère : Marin, Ripaille et Marignan. Utilisé seul pour le Crépy et le Seyssel tranquille, en association avec Molette et Altesse dans les mousseux de Seyssel.
  • Le Gringet (ou Savagnin) sert de base à l'Ayze, seul Cru mousseux de Savoie. On le rencontre dans la seule vallée de l'Arve, aux alentours de Bonneville.
  • La Roussanne (ou Bergeron)
  • La Molette, cultivée dans l'Ain et en Haute-Savoie
  • Et un peu de Chardonnay.

Pour les rouges, les trois principaux cépages sont les suivants :

  • Le Gamay : constitue à lui seul les 3/4 de l'encépagement rouge. Ses vins sont à consommer très jeunes, comme le Chautagne.
  • La Mondeuse : donne des vins colorés, tanniques, fruités, qui voyagent mal. Meilleurs rouges de Savoie. Les crus Arbin, Chignin, Jongieux, et Saint Jean de la Porte peuvent être conservés quelque temps.
  • Le Pinot Noir, qui exige des situations favorables, est d'implantation récente.

Les 4 Appellations d’Origine Contrôlée

Les terroirs des Appellations d’Origine Contrôlée se situent principalement sur le département de la Savoie (1 100 ha), de la Haute-Savoie (160 ha), et sur deux communes de l'Isère (90 ha) et de l'Ain (80 ha). Les AOC sont les suivantes :

  • Vins de Savoie AOC : Abymes, Apremont, Arbin, Ayze, Bergeron, Chautagne, Chignin, Cruet, Jongieux, Marignan, Marin, Montmélian, Ripaille, St Jean de la Porte, St Jeoire Prieuré, Pétillant de Savoie.
  • Roussette de Savoie AOC : Frangy, Marestel, Monterminod, Monthoud.
  • Crépy AOC
  • Seyssel AOC